Votre résolution d'écran est trop petite
pour naviguer sur ce site.

Si vous naviguez sur un mobile,
essayer de tourner l'écran...

Merci de votre compréhension.

www.photo-et-cetera.fr

Accueil du site PHOTO-GRAPHIE.FRACCUEIL
 

Test du film argentique ROLLEI RPX 400

 

Présentation du projet

Suite au grand test croisé réalisé en 2017, où j’ai sélectionné 17 films N&B courants que j’ai développé dans 6 révélateurs tout aussi courants, un couple film/révélateur m’est tout de suite apparu comme étant intéressant et sortant de mes habituels couples HP5+/LC29 ou Tri-X/D76. Le couple en question, à savoir le Rollei RPX 400 développée dans du Kodak HC 110, m’a tout de suite plu quant à son rendu général, ses différentes tonalités de gris, son grain bien présent, son acutance et la très bonne rigidité et planéité de son support, qui en fait un film très agréable à utiliser lors des tirages.

Rollei RPX 400

Ayant il y a de nombreuses années, testé des développements poussés sur la HP5+ et la Tri-X, j’ai naturellement eut envie de faire de même avec ce couple révélateur/film, afin de voir la modification du rendu et si éventuellement il pouvait y avoir un intérêt. Quatre films ont donc été réalisés de suite, on effectuant douze vues identiques sur chaque film. Les films ont été successivement exposés à 400, 800, 1600 et 3200 ISO. Le développement à été réalisé à chaque fois à 20°C dans du Kodak HC-110, en dilution B (1+31) pour les films à 400 et 800 ISO, et en dilution A (1+15) pour les films à 1600 et 3200 ISO. Les temps de développement préconisés par Rollei ont été respectés. A noter qu’une différence de temps de développement existe entre la documentation officielle Rollei et le temps indiqué à l’intérieur de la boite du film, pour le développement à 400 ISO. En effet, le temps mentionné dans la documentation est de 5 minutes à 20°C, alors qu’il est de 6 minutes à 20°C dans la boite. Le temps de référence fut 6 minutes. Les résultats, sans avoir été jusqu’à mesurer avec un outil précis, semblent confirmer que les temps sont bons, les résultats étant très réguliers à l’œil, en scannant avec les mêmes paramètres, et en effectuant des tirages RC avec un temps d’exposition identique entre les quatre films.

 

Les résultats sont assez convaincants. Contrairement au film Ilford HP5+ que j’ai testé poussé il y a une dizaine d’années, je trouve que le contraste et l'acutance sont bien meilleurs à 3200 ISO qu'à 400 ISO, ce qui peut paraître normal, mais tout en conservant une gamme de gris très intéressante, voir meilleure que développé à 400 ISO. Ce point sera à confirmer ultérieurement, en réalisant des prises de vues de mires et en effectuant des tirages sur papier baryté au labo.

 
Jean-Baptiste Merillot

Jean-Baptiste MERILLOT | 3 chemin du curtil d'osier | 39800 Poligny | Bureau 03 84 66 09 15 | Mobile 06 19 55 28 55 | eMail contact@merillot.fr